Le projet

Les acteurs du projet

Issu de la collaboration entre 56 Énergies et Sabella, le projet d’installation de 2 hydroliennes dans le Golfe du Morbihan est porté par Morbihan Hydro ÉnergiesMorbihan Hydro Énergies est une société par actions simplifiée (SAS) fondée en 2019 et basée à Vannes.

La concrétisation de ce projet permettra de déployer la technologie hydrolienne ailleurs en Europe et dans le monde, en positionnant la Bretagne comme bassin de compétences et de savoir-faire dans le domaine.

Morbihan Hydro Énergies a été fondée par :

56 Énergies

société d’économie mixte ayant pour mission d’aider les collectivités morbihannaises à relever les nombreux défis de la transition énergétique

Sabella

société quimpéroise spécialisée dans la conception et la gestion de fabrication d’hydroliennes depuis 2008 et dont l’objectif est de mettre en place des projets locaux et sur-mesure adaptés à des sites particuliers

         Les étapes clés du projet

2014                                  Premières études réalisées par l’Université Bretagne Sud à la demande du département du Morbihan

2019 Projet TIGER validé

Création de Morbihan Hydro Énergies

février 2021 Demandes d’autorisation environnementale et de concession d’utilisation du domaine public maritime déposées auprès des services de l’État

automne 2021 Consultation publique

février 2022 Réponse de l’État attendue sur les demandes d’autorisations pour démarrage de la fabrication et des travaux à terre

hiver 2022-23Pose des hydroliennes

 

jusqu’en 2025 Mesures et suivi environnemental pendant 3 ans puis démantèlement

Le comité de pilotage

Depuis 2016, un comité de pilotage regroupant les principaux acteurs locaux a été mis en place afin de suivre les différentes études menées autour du potentiel hydrolien du Golfe du Morbihan. Ce comité regroupe notamment des institutionnels et représentants des différents usagers du Golfe.

Participent à ces échanges, aux côtés de Sabella et 56 Énergies, des représentants de : l’agglomération de Vannes (GMVA), le Conseil départemental, la région Bretagne, la DDTM, la DREAL, l’ADEME Bretagne, le SDEM Morbihan Énergies, le parc naturel régional (PNR) du Golfe du Morbihan, le Comité des pêches 56, le Comité régional de la conchyliculture Bretagne Sud, l’Union nationale des associations de navigateurs (UNAN56), l’association Clim’actions et l’Université de Bretagne Sud (UBS).

Dans le cadre du projet Tiger, Morbihan Hydro Énergies a également proposé la création d’un Comité Local d’Information et de Suivi (CLIS) afin de suivre l’efficacité des mesures environnementales durant les 3 années du projet. Ce comité sera composé notamment d’acteurs économiques, associatifs, d’élus locaux, de représentants des services de l’État concernés et d’institutionnels.

Le projet européen Tiger

Le projet Tidal Stream Energy Industry Energiser, ou Tiger, s’inscrit dans les objectifs de déploiement de l’hydrolien et des énergies marines renouvelables (EMR) en France et dans le monde, notamment dans des environnements particuliers comme le Golfe du Morbihan.

Le projet Tiger s’est fixé comme ambition de démontrer que l’énergie hydrolienne est un secteur industriel émergeant, capable d’obtenir une rentabilité économique suffisante pour que celle-ci puisse entrer dans le « mix énergétique » de la France et du Royaume-Uni, en réalisant des économies d’échelle grâce à une production en masse et au déploiement de plusieurs dispositifs.

Les partenaires et les sites d’essai du projet européen

Tiger réunit 19 partenaires basés en France et au Royaume-Uni. Le chef de file est le centre de recherche britannique OREC (Offshore Renewable Energy Catapult). Parmi les partenaires, on compte des développeurs de turbines, des organismes de recherche et des collectivités locales et régionales, comme l’Université de Bretagne Sud de Vannes.

Les essais menés dans le cadre du projet sont répartis sur 5 sites de démonstration, dont le site du Golfe du Morbihan.

Le cadre du projet

Approuvé en octobre 2019le projet TIGER est un projet européen de coopération entre la France et le Royaume-Uni, soutenu par le programme Interreg.

Ce programme, financé par le fonds FEDER, a pour objectif de favoriser les échanges économiques et sociaux inter-régions et de soutenir des projets de recherche et développement notamment dans la transition énergétique.

Le financement du projet

Le montant éligible du développement du site morbihannais dans le cadre du projet Tiger s’élève à 8,2 M€. Cela comprenant la construction et l’installation des 2 hydroliennes et du poste de livraison à terre, la mise en place des mesures de suivi environnemental, l’ensemble des études ainsi que les frais de management du projet.

Pour accélérer la recherche et le déploiement des nouvelles énergies, nécessaires à la « croissance bleue », la France et l’Europe mettent en place des règlementations et des financements . Cette stratégie à long terme est portée par la Commission Européenne pour accélérer et soutenir le développement économique du secteur maritime, notamment des énergies marines renouvelables.

Dans ce cadre, le projet bénéficie d’une subvention de près 5 M€ du fonds Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) pour l’ensemble du projet. Le fonds FEDER intervient dans le cadre du soutien à la recherche et au développement technologique et de l’innovation, notamment dans le domaine de la transition énergétique. 

Contact

Vous souhaitez en savoir plus sur le projet ? Vous avez des questions ? Merci de remplir ce formulaire, nous nous mobilisons pour vous apporter des réponses dans les meilleurs délais.

Réglementation Générale de Protection des Données (RGPD)

14 + 2 =